Opération de la cataracte – Technique, implant, complications

L’opération de la cataracte est l’intervention chirurgicale la plus réalisée dans le monde. Elle consiste à aspirer le cristallin opacifié (cataracte) avant de le remplacer par une lentille artificielle parfaitement claire appelée implant. L’intervention se déroule en chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locale. Elle est parfaitement indolore et la récupération visuelle est rapide. Aucune suture n’est nécessaire. La myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie peuvent être corrigés durant l’opération. Ses complications sont extrêmement rares : fragilité, infection, retouche.

Opération de cataracte expliquée
Article national – Label QualiDoc

L’essentiel sur :

L’opération de la cataracte

Définition : Opération du cristallin opacifié
Pathologie traitée : Cataracte
Bilan préopératoire : Vision, biométrie, OCT, fond d’œil
Quand opérer : Gêne visuelle, baisse d’acuité
Contre-indications : Infection active, diabète déséquilibré
Séjour : Ambulatoire
Anesthésie : Locale (gouttes)
Déroulement : incision, aspiration du cristallin, pose d’un implant correcteur
Soins postopératoires : Collyres antibiotiques / anti-inflammatoires 1 mois
Convalescence : 1 à 7 jours
Complications : Rupture capsulaire, endophtalmie, décollement de rétine
Coût : Remboursée par la sécurité sociale et mutuelle +/- complément d’honoraire
Prix pratiqué par le Dr Bourdon – 273€ (sécu) + 250€ de complément d’honoraire (mutuelle)

Définition – Aspiration du cristallin malade

  • La cataracte est une pathologie ophtalmologique caractérisée par l’opacification progressive du cristallin, la lentille naturelle de l’œil permettant la mise au point. Elle conduit à une baisse progressive de la vision.
  • L’opération de la cataracte, appelée phacoémulsification, consiste à retirer le cristallin opacifié et à le remplacer par une lentille artificielle appelée implant intraoculaire. Cette lentille est indispensable pour restaurer la vision

Le mot de l’expert sur l’opération de la cataracte

L’opération de la cataracte permet de redonner une vision claire et vive, et permet une plus grande indépendance aux lunettes ! Il s’agit maintenant d’une quasi-chirurgie réfractive. Le cristallin opacifié est aspiré et remplacé par un cristallin artificiel “choisi sur mesure” corrigeant les troubles visuels tel que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie.

Dr Hugo Bourdon

La technique opératoire

Il existe deux types principaux de chirurgie de la cataracte :

La phacoémulsification – Opération moderne

  • Une petite incision est pratiquée sur le côté de la cornée, et une microsonde à ultrasons est utilisée pour fragmenter et aspirer le cristallin opacifié.
  • Il s’agit de la technique de chirurgie de la cataracte la plus courante, la plus moderne et la moins invasive.

L’opération laser de la cataracte

  • Contrairement aux idées reçues, la cataracte n’est pas opérée au laser.
  • Cependant, une évolution de la phacoémulsification, appelée cataracte femto-laser permet de réaliser certaines étapes de l’opération au laser.
  • Ses bénéfices en pratique sont extrêmement discutés. En effet, la procédure est plus longue, la récupération est tout aussi rapide, et le résultat visuel similaire.
  • Le traitement laser de la cataracte secondaire – dit capsulotomie – n’est quant à lui pas une opération

L’extraction extra-capsulaire de la cataracte (EECC) – Opération manuelle

  • Une incision plus grande est pratiquée dans la cornée, et le cristallin opacifié est retiré en un seul morceau.
  • Cette méthode est moins fréquemment utilisée et est généralement réservée aux cataractes très avancées ou trop denses pour être fragmentées pars des ultrasons.

Les deux procédures impliquent l’implantation d’une lentille intraoculaire artificielle (LIO) aussi appelée implant, pour remplacer le cristallin naturel retiré.

Pathologies traitées – Cataracte, vision, glaucome

La chirurgie de la cataracte traite principalement l’opacification du cristallin, mais aussi parfois d’autres affections oculaires associées telles que :

Bilan préopératoire – Biométrie et OCT

Un bilan préopératoire complet est nécessaire avant l’opération. Il comprend :

  • Un examen ophtalmologique complet retrouvant l’opacification du cristallin et une gêne visuelle.
  • Une biométrie oculaire pour déterminer la taille et la cambrure de l’œil afin de choisir l’implant correcteur.
  • Un OCT à la rechercher d’un autre trouble visuel associé : glaucome, maculopathie.
  • +/- Une topographie afin de mieux évaluer l’astigmatisme.

Zoom sur l’implant de cataracte – Lentille intraoculaire & biométrie

L’opération de la cataracte n’est autre qu’un changement de lentille. L’implant est indispensable pour corriger la vision. Sans celui-ci, impossible de réaliser la mise au point. Il est calculé en fonction de la biométrie réalisée en consultation.
Il existe différents types d’implants de cataracte (LIO) :

  • Implants monofocaux : Ces lentilles offrent une vision claire à une distance, soit de près ou de loin. Vous pourriez encore avoir besoin de lunettes pour certaines activités.
  • Implants multifocaux : Ces lentilles offrent une vision claire à plusieurs distances, réduisant ainsi le besoin de lunettes.
  • Implants toriques : Ces lentilles corrigent l’astigmatisme et sont conçues pour les patients présentant une courbure cornéenne irrégulière.
  • Implants à profondeur de champ : Ces lentilles sont conçues pour donner une vision de loin et intermédiaire

Votre chirurgien ophtalmologiste vous recommandera l’implant le plus adapté à vos besoins et préférences individuels.

Quand opérer – Dès la gêne visuelle

  • L’opération est généralement recommandée lorsque la cataracte commence à affecter la qualité de vie du patient, comme entraver la capacité à conduire la nuit, lire ou travailler.
  • En cas de baisse de vision importante (acuité inférieure à 5/10), la conduite doit être légalement interrompue jusqu’à l’opération.

Avantages de la chirurgie de la cataracte

La chirurgie de la cataracte offre de nombreux avantages, notamment :

  • Amélioration de la vision : L’avantage principal de la chirurgie de la cataracte est le rétablissement d’une vision claire et nette, ce qui peut améliorer considérablement votre qualité de vie.
  • Couleurs plus vives et éclatantes : Après la chirurgie de la cataracte, les couleurs apparaissent souvent plus éclatantes et vives, améliorant ainsi votre expérience visuelle globale.
  • Autonomie accrue : Avec une meilleure vision, vous pourriez trouver plus facile d’effectuer des tâches quotidiennes telles que lire, conduire et regarder la télévision sans avoir à compter sur des lunettes ou d’autres aides visuelles.
  • Sécurité renforcée : Une vision améliorée peut réduire le risque de chutes ou d’accidents causés par une mauvaise vue.

Contre-indications opératoires – Elles sont rares

Les contre-indications à la chirurgie de la cataracte sont rares :

  • Une inflammation oculaire active ou récente
  • Une infection oculaire ou systémique grave active
  • Une incapacité à tolérer l’anesthésie

Séjour – Ambulatoire court

  • L’opération de la cataracte est généralement réalisée en ambulatoire.
  • Le patient arrive à la clinique le matin de l’opération, et peut généralement rentrer chez lui quelques heures après l’intervention.

Anesthésie – Locale et sédation

  • La chirurgie de la cataracte est habituellement réalisée sous anesthésie locale par des gouttes ophtalmiques ou une injection près de l’œil, le patient restant éveillé mais détendu pendant l’opération.
  • Une fois l’indication opératoire posée, l’ophtalmologue vous orientera vers un anesthésiste de la clinique afin d’évaluer votre état de santé général et les éventuelles difficultés anesthésiques.
  • L’anesthésiste se chargera de vous préciser les traitements à prendre le jour de l’intervention, et ceux à sauter.

Déroulement de l’opération – 10 minutes

Parcours préopératoire

  • Votre horaire de convocation à la clinique vous sera précisé la veille par téléphone.
  • Il conviendra de se présenter à l’heure afin de réaliser les démarches d’admission : personne de confiance, carte Vitale, mutuelle, règlement.
  • Vous serez ensuite emmené en unité d’ophtalmologie afin d’être préparée : pyjama stérile, charlotte, lavage du visage, démaquillage, retrait des appareils auditifs du côté opéré,…
  • Vous serez ensuite transférée en salle de pré-anesthésie.

Déroulement opératoire

  • Lors de l’opération de la cataracte, vous serez allongé sur le dos, la tête calée dans un appuie-tête adapté afin de ne pas bouger.
  • Votre œil sera anesthésié à l’aide de collyre, et vous pourrez être détendu par l’anesthésiste si nécessaire. Vous ne ressentirez ni douleur, ni anxiété.
  • Le chirurgien désinfecte votre œil ainsi qu’une partie de votre visage, puis le recouvre d’un champ stérile de propreté.
  • Un insert appelé blépharostat permettra de garder vos yeux ouverts, afin que vous ne puissiez pas cligner de l’œil.

L’opération commence

L’opération de la cataracte est normalisée et codifiée : 

  • Dans un premier temps, l’anesthésie est administrée.
  • Ensuite, une petite incision est pratiquée à la périphérie de la cornée.
  • À travers cette incision, un instrument à ultrasons est introduit pour émulsionner le cristallin opacifié situé derrière la pupille (une technique appelée phacoémulsification).
  • Les fragments du cristallin sont aspirés.
  • Puis, l’implant intraoculaire est inséré dans la capsule du cristallin restante.
  • Enfin, l’incision est hydro-suturée, c’est-à-dire fermée sans fils.
  • Un antibiotique est instillé dans l’œil afin de diviser par 10 le risque d’infection.

À la fin de l’intervention, le chirurgien dépose des gouttes antibiotiques / anti-inflammatoires puis le protège d’une coque transparente. Ces précautions permettent de prévenir le risque d’infection.

L’opération dure généralement moins de 10 minutes.

Soins postopératoires – 1 mois de gouttes

La récupération après l’opération de la cataracte est rapide. La vision sera éclaircie dès le lendemain !

Traitements

  • Seules des gouttes sont nécessaires après l’opération de la cataracte. Il convient d’instiller les collyres antibiotiques et anti-inflammatoires durant 1 mois environ afin de prévenir le risque d’infection.

Soins

  • La première semaine suivant l’intervention, il est préférable de rincer l’œil à l’aide de sérum physiologique afin de retirer les éventuelles sécrétions.
  • Il faudra également dormir avec une coque de protection les premières nuits.
  • En journée, il est conseillé de porter une paire de lunettes sans correction afin de protéger votre œil des projections extérieures. 

Précautions

  • Il est possible de se doucher dès le lendemain de l’opération, en évitant les projections d’eau directement dans les yeux.
  • Il conviendra de se laver le visage au gant de toilette et à l’eau claire. Pour laver les cheveux, mieux vaut garder la tête en arrière, afin de ne pas arroser le visage à grand dos.
  • Les premiers jours, évitez de porter des charges lourdes (plus de 15kg) et de vous pencher de manière intempestive en avant. Il s’agit cependant là de simples précautions sûrement désuètes.
  • Vous pourrez reprendre toutes vos activités habituelles : sport intense, baignade, maquillage,… 1 mois après l’intervention. Pour toute reprise d’activité anticipée, demandez en avis à votre chirurgien.

Convalescence – 1 semaine pour récupérer

  • La récupération visuelle commence généralement dans les quelques jours suivant l’opération.
  • La plupart des patients constatent une amélioration significative de leur vision dans la semaine qui suit l’intervention.
  • L’œil peut rester sensible à la lumière et gratter pendant 1 à 3 mois après l’opération. Ceci est bénin !

Les lunettes après l’opération de la cataracte

Une opération de la cataracte réussie vous rendra plus indépendant(e) des lunettes !

  • Les lunettes peuvent être prescrites au bout de 10 jours, bien que la plupart des chirurgiens préfèrent attendre 3 à 4 semaines afin d’évaluer la guérison finale en même temps qu’ils réalisent l’ordonnance de lunettes.
  • Entre-temps, en cas de gène en vision de près, il est possible de prendre une paire de lunettes loupes +2,5 ou +3 en attendant la correction optique définitive.
  • Les lunettes sont normalement remboursées par la sécurité sociale et la mutuelle, peu importe le délai de prescription précédent (pas de période de carence).
  • Les lunettes de soleil peuvent également être prescrites, cependant il ne s’agit pas de filtres thérapeutiques, elles rentrent dans votre forfait optique mais ne le doublent pas. Il est conseillé de prendre des verres catégorie 3 pour une protection efficace.

Complications – Elles sont rares

Les complications de l’opération de la cataracte sont extrêmement rares ! Les principales plaintes des patients sont en fait de simples suites bénignes !

Effets indésirables bénins

  • La présence d’une tache de sang – appelée hémorragie sous conjonctivale
  • La sensation de sécheresse oculaire
  • La présence de halo lumineux

Il ne s’agit pas là de complications, mais de simples suites opératoires, transitoires et bénignes.

Complications vraies

Les complications vraies sont liées à une éventuelle fragilité, une précision ou infection : 

  • La rupture capsulaire – Rupture de la capsule postérieure enveloppant la cataracte
  • L’erreur réfractive : aléa de mesure d’implant ou décentrement / rotation
  • Le décollement de rétine
  • La décompensation de cornée
  • L’endophtalmie (infection)
  • Le Tass – Réaction inflammatoire à l’implant (exceptionnel)

Coût – Prise en charge hors implant premium et dépassement

  • En France, l’opération de la cataracte est prise en charge par l’Assurance Maladie.
  • Cependant, des coûts supplémentaires peuvent survenir pour les implants spéciaux ou les consultations avec un spécialiste privé.

Questions fréquentes sur l’opération de la cataracte

Sources