Iridotomie périphérique – Laser du glaucome à angle fermé

L’iridotomie périphérique est une technique laser utilisée dans le traitement préventif et curatif du glaucome par fermeture d’angle, qu’il soit aigu ou chronique. Le laser permet de réaliser un petit trou dans l’iris, afin d’ajuster les flux d’humeur aqueuse dans l’œil et réouvrir l’angle irido-cornéen. Il se déroule au cabinet, sous anesthésie locale, et ne dure qu’1 à 2 minutes. Il est possible de reprendre des activités normales juste après le laser.

Iridotomie périphérique
Label QualiDoc

L’essentiel sur :

L’iridotomie périphérique

Définition : Trou microscopique dans l’iris au laser
Pathologie traitée : Glaucome à angle étroit ou fermé aigu & chronique
Bilan préopératoire : Gonioscopie, OCT +/- UBM
Quand opérer : En prévention (pas encore de glaucome) ou curatif
Contre-indications : Uvéite active, hypertension non contrôlée
Séjour : Externe (au cabinet)
Anesthésie : Locale (gouttes)
Déroulement : Pose d’une lentille, quelques impacts, fin du laser
Soins postopératoires : Collyres anti-inflammatoires 1 semaine
Convalescence : < 24 heures
Complications : Saignement, pic de tension, nécessité de retouche
Coût : Remboursée par la sécurité sociale et mutuelle +/- complément d’honoraire

Définition – Un petit trou dans l’iris

  • L’iridotomie périphérique est une procédure laser visant à créer un trou de petite taille (quasi invisible) au bord externe de l’iris (portion colorée de la pupille).
  • Le laser est utilisé pour le traitement préventif et curatif du glaucome par fermeture d’angle.
  • Il est réalisé au moyen d’un laser YAG pour permettre à l’humeur aqueuse de circuler librement à travers l’œil, réduisant ou régulant mieux la pression intraoculaire.

Le mot de l’expert sur l’iridotomie périphérique

L’iridotomie périphérique consiste à faire un trou quasi invisible au pourtour de l’iris, à l’aide d’un laser. Le geste se déroule au cabinet et ne nécessite pas d’hospitalisation. L’iridotomie permet de mieux réguler la tension oculaire au cours de la journée, en limitant les pics tensionnels.

Dr Hugo Bourdon

Pathologies traitées – L’angle étroit ou fermé

  • L’iridotomie périphérique est utilisée dans le traitement du glaucome à angle fermé. Le glaucome est une affection qui peut entraîner une perte de la vision en raison d’une pression accrue dans l’œil qui endommage le nerf optique.
  • L’angle fermé se réfère à la zone de l’œil où l’humeur aqueuse s’écoule. Lorsque cet angle est bloqué par l’iris, l’écoulement est réduit, ce qui entraîne une augmentation de la pression intraoculaire.
  • Le laser peut être réalisé en préventif du développement d’un glaucome par fermeture d’angle, ou en curatif (traitement du glaucome par fermeture d’angle).
  • De même, il peut être réalisé en urgence (glaucome aigu) ou de manière programmée (forme chronique).

Bilan préopératoire – La gonioscopie

Avant le laser, il est important de confirmer la présence de l’angle fermé ou étroit : 

  • Tonométrie : mesure de la pression intraoculaire
  • Gonioscopie : examen de l’angle de drainage de l’œil
  • +/- OCT ou UBM de l’angle irido-cornéen : évaluation de l’obstruction du trabéculum par l’iris

Contre-indications à l’iridotomie laser

Il existe peu de contre-indications à l’iridotomie : 

  • Une uvéite active
  • Un échec prévisible de réouverture de l’angle
  • Une hypertonie oculaire non contrôlée

Alternative au laser – Opérer le cristallin (cataracte)

  • En cas d’angle étroit ou fermé avec nécessité de traitement, il est également possible d’opérer le cristallin et ainsi traiter de manière définitive l’angle étroit.
  • Il s’agit en fait de l’opération de la cataracte, avant que la vision ne soit forcément gênante.

Séjour – Un bref passage au cabinet

  • L’iridotomie périphérique est généralement effectuée en externe, ce qui signifie que le patient passe quelques minutes au cabinet. C’est une procédure relativement rapide.

Anesthésie – Locale par gouttes

  • L’iridotomie périphérique est généralement réalisée sous anesthésie locale.
  • Des gouttes anesthésiantes sont appliquées sur l’œil pour minimiser toute douleur ou inconfort pendant le laser.
  • Des gouttes de pilocarpine sont également instillées afin de resserrer la pupille et ainsi réaliser une iridotomie plus fine.

Déroulement du laser – Quelques impacts

Le laser se déroule au cabinet, en position assise, tête sur une mentonnière comme pour tous les examens ophtalmologiques.

  • Au besoin une lentille est posée sur l’œil pour mieux voir l’iris
  • Quelques impacts sont réalisés en périphérie de l’iris. Les premiers peuvent surprendre
  • Quand l’ophtalmologue observe un flux d’humeur aqueuse venant de derrière l’iris,  le laser est terminé

Le laser est invisible à l’œil nu

Soins postopératoires – Collyres anti-inflammatoires

  • Après le laser, il conviendra d’instiller des collyres anti-inflammatoires 3 fois par jour pendant environ 1 semaine. Ceux-ci éviteront un pic de tension oculaire.
  • Si vous prenez des traitements pour le glaucome, il sera important de les continuer.

Convalescence

  • La convalescence après une iridotomie périphérique est rapide.
  • La vision sera légèrement sombre jusqu’à ce que l’effet de la goutte de pilocarpine se dissipe au bout de 24 heures.
  • Aucune précaution particulière n’est à prendre pour la reprise des activités normales.

Complications – Le saignement de l’iris

L’iridotomie périphérique est une procédure plutôt bénigne. Elle peut cependant se compliquer : 

  • D’une inflammation intraoculaire transitoire
  • D’un pic de pression intraoculaire devant être traité
  • D’un saignement de l’iris devant faire interrompre le laser

Il arrive que l’iris soit épais et que plusieurs séances de laser soient nécessaires pour un même œil.

Prix / Coût / remboursement

  • L’iridotomie périphérique au laser est couverte par l’Assurance Maladie et la mutuelle.
  • Un complément d’honoraire peut également être couvert en tout ou partie par votre mutuelle.

Questions fréquentes sur l’iridotomie périphérique

Sources