Ptérygion – Peau à l’angle de l’œil – Causes & opération

Le ptérygion, fréquent mais méconnu, est une petite excroissance anormale de tissu sur la surface de l’œil. La gène initialement esthétique, peut aussi entraîner des troubles visuels tel que de l’astigmatisme. Le patient parle souvent d’une petite peau blanche à l’angle de l’œil, devenant rouge à la fatigue et au soleil. Le ptérygion se traite par anti-inflammatoires lorsqu’il est rouge, et s’opère lorsque sa taille gène et risque d’altérer la vision.

Ptérygion - Excroissance de peau sur la cornée en avant de la pupille
L’essentiel sur :

Le ptérygion et son opération

Définition : Excroissance de conjonctive sur la cornée, en avant de l’iris
Symptômes : Tache blanche, rougeur, gène
Causes : Soleil (UV), poussière, génétique
Diagnostic : Examen clinique, photo, OCT
Prévention : Lunettes de soleil, collyres anti-inflammatoires
Traitement : Chirurgical – Exérèse avec ou sans autogreffe
Complications : Récidive, infection,…

Qu’est-ce que le Pterygion ?

  • Le ptérygion est une excroissance de tissu conjonctival et fibrovasculaire qui se développe généralement sur la conjonctive, s’étendant vers la cornée.
  • Il apparaît souvent sous la forme d’une lésion triangulaire, principalement sur le côté nasal de l’œil.
  • Bien que généralement bénigne, cette croissance peut parfois affecter la vision si elle s’étend sur la pupille.

Épidémiologie

  • Le ptérygion est plus fréquent dans les régions proches de l’équateur, où l’exposition aux UV est plus intense.
  • Il touche aussi bien les hommes que les femmes, principalement entre 20 et 40 ans.
  • Cependant, il peut se développer à tout âge.

Causes et Facteurs de Risque

  • L’exposition prolongée aux rayons ultraviolets (UV) est le principal facteur de risque du ptérygion.
  • Les environnements secs, poussiéreux et venteux contribuent également à son développement.
  • Des facteurs génétiques peuvent aussi jouer un rôle.

Symptômes et Signes Cliniques

  • Les symptômes initiaux incluent souvent une irritation légère et une sensation de corps étranger dans l’œil.
  • Au fur et à mesure de sa croissance, le ptérygion peut causer une rougeur, une inflammation et une vision floue.
  • Dans les cas avancés, il peut déformer la surface de la cornée, entraînant un astigmatisme.

Diagnostic

  • Le diagnostic est principalement clinique, basé sur l’examen de l’œil.
  • Des tests supplémentaires, comme la topographie cornéenne, peuvent être nécessaires pour évaluer l’impact sur la vision.

Options de Traitement

Traitements Médicaux : Les anti-inflammatoires

  • Des gouttes lubrifiantes et anti-inflammatoires sont souvent prescrites pour soulager les symptômes légers.
  • Les corticostéroïdes sont utilisés pour réduire une inflammation significative.

Chirurgie du Pterygion : Une Solution Réservée aux Cas Avancés

  • La chirurgie du ptérygion est une intervention précise, généralement réservée aux cas où le ptérygion a un impact significatif sur la vision, provoque un inconfort majeur, ou présente un risque esthétique important.
  • Cette procédure vise à enlever le tissu anormal et à restaurer la surface normale de l’œil.

Évaluation Préopératoire

  • Avant la chirurgie, une évaluation minutieuse est nécessaire. Cela inclut un examen ophtalmologique complet pour déterminer la taille, la forme et l’impact du ptérygion sur la vision.
  • Des images et des mesures de la surface de l’œil peuvent être prises pour aider à planifier l’intervention.

Techniques Chirurgicales

  • La chirurgie commence par l’excision du ptérygion. Le chirurgien enlève soigneusement le tissu anormal tout en préservant la conjonctive et la cornée environnantes.
  • Pour réduire le risque de récidive et accélérer la guérison, une greffe de conjonctive est souvent réalisée.
  • Cette technique implique la transplantation d’un petit morceau de tissu conjonctival sain, généralement prélevé sous la paupière supérieure, sur la zone où le ptérygion a été enlevé.
  • On parle d’autogreffe cornéo-conjonctivale.

Gestion des Risques et Complications

  • Bien que la chirurgie du pterygion soit maîtrisée, elle comporte des risques comme toute intervention chirurgicale.
  • Les complications potentielles incluent : l’infection, la récidive du ptérygion, la cicatrisation excessive, et dans de rares cas, des changements dans la vision.
  • Un suivi postopératoire est essentiel pour surveiller la guérison et intervenir rapidement en cas de complications.

Récupération et Suivi

  • La période de récupération varie selon les individus, mais la plupart des patients peuvent reprendre leurs activités normales dans quelques jours.
  • Des gouttes oculaires anti-inflammatoires et antibiotiques sont prescrites pour prévenir l’infection et réduire l’inflammation.
  • Des visites de suivi régulières sont nécessaires pour s’assurer que l’œil guérit correctement et pour surveiller toute indication de récidive.

Taux de Réussite

  • Le taux de succès de la chirurgie du ptérygion est élevé, surtout lorsque la greffe de conjonctive est utilisée.
  • Cette technique a considérablement réduit le taux de récidive, qui était auparavant un défi majeur dans le traitement du ptérygion.

En conclusion, la chirurgie du ptérygion est une option de traitement efficace pour les cas avancés. Elle nécessite une évaluation minutieuse, une technique chirurgicale précise, et un suivi postopératoire attentif pour garantir les meilleurs résultats possibles et minimiser les risques de complications.

Prévention et Sensibilisation

  • La prévention repose sur la protection contre les UV, notamment le port de lunettes de soleil et de chapeaux à larges bords.
  • La sensibilisation à l’importance de ces mesures préventives est essentielle, surtout dans les régions à haut risque.

Questions Fréquentes

  • Le ptérygion est-il contagieux ? Non, il ne l’est pas.
  • Peut-on prévenir le ptérygion ? La prévention est possible en limitant l’exposition aux UV et en protégeant les yeux dans les environnements secs et poussiéreux. En creux, portez des lunettes de soleil catégorie 3.
  • La chirurgie est-elle toujours nécessaire ? Non, elle est réservée aux cas où la vision est affectée ou en cas de gêne importante.

Conclusion

Le ptérygion, bien que bénin, peut avoir un impact significatif sur la vision et la qualité de vie. Un ptérygion inflammatoire doit être traité médicalement afin de limiter son développement sur la cornée. Lorsqu’il est trop gros, il convient de le retirer chirurgicalement.