DMLA – Dégénérescence maculaire liée à l’âge – Sèche, humide

La DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge), est une maladie dégénérative de la portion centrale de la rétine : la macula. La maladie évolue le plus souvent progressivement, entraînant la perte de photorécepteurs, avec accumulation de débris de matériel rétinien : les drusens. Ces drusens vont involuer, donnant une DMLA atrophique (ou sèche) ou se compliquer d’un vaisseau anormal, créant de l’œdème : la DMLA humide (ou exsudative). Les symptômes de la DMLA, sont : la déformation des lignes (métamorphopsies), les taches sombres fixes (scotome) et la baisse de vision. La DMLA sèche n’a pas de traitement probant, en dehors de la protection solaire, de l’arrêt du tabac, et des compléments alimentaires. La DMLA humide se traite de manière chronique, par injections intravitréennes.

La DMLA expliquée par Dr Bourdon
Label QualiDoc

L’essentiel sur :

La dégénérescence maculaire liée à l’âge

Définition : Accumulation de débris sous la macula
Symptômes : Métamorphopsies, scotome, baisse de vision
Causes : Age, UV, génétique, tabac
Diagnostic : Fond d’œil dilaté + OCT
Prévention : Sevrage du tabac, alimentation équilibrée
Traitement : Compléments alimentaires, injections intravitréennes
Complications : Hématome maculaire, baisse de vision

Définition de la DMLA

  • La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie oculaire qui affecte principalement les personnes âgées de 60 ans et plus.
  • Elle est caractérisée par une dégradation progressive de la macula, la partie centrale de la rétine qui nous permet de voir les détails fins.
  • La DMLA est la principale cause de cécité chez les personnes âgées dans les pays développés.

Il existe deux formes principales de DMLA : la forme sèche (ou atrophique) et la forme humide (ou exsudative).

  • La forme sèche, la plus courante, est caractérisée par l’accumulation de dépôts jaunes appelés drusen sous la rétine. Elle évolue lentement et peut entraîner une perte de vision centrale.
  • La forme humide est moins courante mais beaucoup plus grave. Elle se produit lorsqu’un vaisseau sanguin anormal se forme sous la rétine et fuit du liquide ou du sang, provoquant des dommages rapides et sévères.

Le mot de l’expert sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge

La DMLA est un vieillissement anormal et trop rapide de la macula, responsable d’une atteinte de la vision centrale. Le dépistage et le traitement de la forme humide sont primordiaux. Concernant la forme sèche, des thérapies révolutionneront probablement sa prise en charge dans les années à venir !

Dr Hugo Bourdon

Symptômes de la DMLA – Baisse de vision, scotome, métamorphopsies

Les symptômes de la DMLA sont les suivants :

  • Une vision centrale floue
  • Des métamorphopsies : déformation des lignes
  • Un scotome : point aveugle dans le champ de vision
  • Une perception altérée des couleurs (dyschromatopsie)
  • Des difficultés à reconnaître les visages
Scotome (tache noire) et métamorphopsies (lignes déformées) sur une grille d'AMSLER destinée à la surveillance de la DMLA

Causes et facteurs de risques de DMLA

On ne connaît pas exactement la cause de la DMLA, mais plusieurs facteurs de risque ont été identifiés. Ceux-ci comprennent :

  • L’âge : la DMLA est plus fréquente chez les personnes de 50 ans et plus.
  • Le tabagisme : fumer double le risque de DMLA.
  • L’hérédité : les personnes ayant des antécédents familiaux de DMLA ont un risque plus élevé.
  • Le sexe : les femmes sont plus susceptibles d’avoir la DMLA que les hommes.
  • L’obésité et le manque d’exercice : ces facteurs peuvent augmenter le risque de DMLA.

Diagnostic de la DMLA – OCT, fond d’œil

Le diagnostic de la DMLA commence par un examen de la vue et un examen du fond de l’œil. Les médecins compléteront par des examens spécialisés de la rétine : 

  • Tomographie par cohérence optique (OCT) : cette technique d’imagerie en coupe permet d’observer la rétine en 3 dimensions et de détecter l’atrophie ou au contraire l’épaississement dû à la fuite de fluide.
  • Angiographie à la fluorescéine ou l’OCT angiographie : dans ce test, un colorant est injecté dans le bras du patient et des photos de l’œil sont prises pour détecter les vaisseaux sanguins qui fuient.

Diagnostics différentiels

Plusieurs autres affections peuvent imiter les symptômes de la DMLA, notamment :

  • La rétinopathie diabétique.
  • L’occlusion veineuse rétinienne.
  • La dégénérescence maculaire myopique (néovaisseau du myope fort).
  • Les dystrophies rétiniennes héréditaires.

Conduite à tenir devant une DMLA – Surveillance & grille d’Amsler

Si vous soupçonnez que vous avez la DMLA, la première étape est de consulter un ophtalmologiste. Un diagnostic précoce peut permettre de ralentir la progression de la maladie et de préserver la vision.

Si la DMLA est confirmée, le traitement dépendra du type de DMLA.

  • La forme sèche peut être traitée par des compléments alimentaires pour ralentir la progression de la maladie.
  • La forme humide peut nécessiter des injections intraoculaires de médicaments pour arrêter la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins et résorber l’œdème.

Il est également important de surveiller régulièrement votre vision à l’aide du test de la grille d’Amsler et d’informer immédiatement votre médecin si vous remarquez des changements.

Prévention de la DMLA

Bien que l’on ne puisse pas prévenir complètement la DMLA, il existe des mesures que l’on peut prendre pour réduire son risque ou ralentir sa progression :

  • Adoptez une alimentation riche en fruits et légumes, en particulier ceux qui sont riches en antioxydants et en vitamines A, C et E.
  • Si vous fumez, arrêtez. Le tabagisme augmente considérablement le risque de DMLA.
  • Faites régulièrement de l’exercice. Cela peut aider à réduire le stress oxydatif.
  • Protégez vos yeux du soleil. Une exposition excessive au soleil peut endommager vos yeux.
  • Faites régulièrement contrôler votre vue, surtout si vous avez plus de 50 ans.

Traitements de la DMLA

Traitements médicaux

  • Les compléments alimentaires : Pour la DMLA sèche, certaines études ont montré qu’un mélange spécifique de vitamines et de minéraux peut ralentir la progression de la maladie.
  • Les injections de médicaments anti-VEGF : Pour la DMLA humide, des médicaments peuvent être injectés dans l’œil pour bloquer une protéine appelée facteur de croissance endothéliale vasculaire (VEGF), qui stimule la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins.

Innovations thérapeutiques dans les années à venir

  • La thérapie photodynamique : Des séances de luminothérapie utilisant une longueur d’onde lumineuse spécifique pourrait permettre de ralentir la formation des drusens et de l’atrophie.
  • Les injections intravitréennes de pegcetacoplan : produit agissant sur la synthèse du complément, a été validé aux Etats-Unis pour ralentir la DMLA atrophique.

Traitement chirurgical – L’hématome maculaire

  • Le seul traitement chirurgical de la DMLA, est le traitement d’une de ses complications : la vitrectomie pour hématome maculaire.
  • En cas d’hématome de la macula dû à la DMLA humide, une chirurgie peut être nécessaire pour chasser le sang présent sous la macula.

Évolution et pronostic de la DMLA

  • L’évolution de la DMLA dépend de nombreux facteurs, dont le type de DMLA (sèche ou humide), l’étendue des lésions rétiniennes et la rapidité de la mise en place d’un traitement approprié.
  • En général, le pronostic est meilleur pour la forme sèche que pour la forme humide. La DMLA ne cause pas la cécité totale, mais elle peut rendre les tâches quotidiennes difficiles.

Complications de la DMLA

  • La complication la plus grave de la DMLA est la perte de vision centrale, qui peut être permanente dans certains cas.
  • Cela peut rendre difficile ou impossible la lecture, la conduite, la reconnaissance des visages et d’autres tâches nécessitant une vision détaillée.

L’hématome maculaire

  • L’hématome maculaire est une complication rare de la DMLA. Elle est retrouvée en cas de DMLA humide agressive, avec saignement brutal du néovaisseau, entraînant une baisse de vision profonde.
  • Le traitement de l’hématome est chirurgical, et doit être réalisé en urgence. Le chirurgien réalise une vitrectomie, injecte un produit diluant du sang sous la rétine, et une bulle de gaz dans le corps vitré pour chasser le sang présent sous la macula.

Questions fréquentes sur la DMLA

Sources